Sélectionner une page

Deux jours après notre arrivée à New Delhi nous avons su qu’il était préférable de partir vers une autre destination plus en accord avec nos besoins fondamentaux. Nous prenons la décision commune de prendre un bus de 6 heures en direction de Rishikesh pour 800 roupies soit 10 euros.

Manu et un chien de Rishikesh

Aux portes de l’Himalaya, Rishikesh reçoit chaque année des milliers de pèlerins venus se purifier dans l’un des sept fleuves sacrés de l’Inde: le gange, long fleuve d’environ 2500 km.
Le soir venu les touristes se joignent aux croyants afin assister à la cérémonie qui se déroule tous les jours au coucher du soleil: Ganga Aarti, que nous pouvons traduire par “le rituel du gange”.
Ils peuvent également s’adonner aux joies du rafting ou se former dans la ville considérée comme la Capitale internationale du yoga .
Ville sacrée, l’alcool est formellement interdit et la nourriture est uniquement végétarienne. Un paradis pour les voyageurs que nous sommes.
Aujourd’hui, je te partage ce que nous avons préféré dans cette ville adorée des occidentaux, des pistes pour faire de ton séjour à Rishikesh un moment extraordinaire.

Suivre notre aventure en vidéos


Nos moments préférés

1. Rencontrer les singes
2. Yoga, Reiki, méditation, ayurveda: prendre soin de soi
3. Admirer le coucher du soleil sur les marches rouges
4. Cours de cuisine indienne
5. Sauter dans le Gange
6. Ganga Aarti: célébrations
7. Ramana’s garden, un lieu à ne pas manquer

1. Rencontrer les singes 

-Les macaques

Des bananes

Je pense que le premier moment marquant est la rencontre avec les singes. Comment pourrais-je oublier ce macaque rhésus qui m’a chipé ma banane dès le premier jour? Ah quelle débutante d’avoir eu l’idée de se promener avec de la nourriture sur le pont Lakshman Jula. Un conseil : keep your food inside your bag.

Le pont Lakshman Jhula à Rishikesh
Le pont Lakshman Julha à RIshikesh


Les ponts à Rishikesh :
une petite histoire à vous raconter 

La ville est traversée par deux ponts: le Ram Julha autour duquel se trouve le plus grand nombre de temples et le Lakshman Julha, le lieu le plus touristique. Ces deux ponts empruntent les noms de deux grands personnages de l’épopée hindou intitulée le « Ramayana ». Le livre existe en français: Le Râmâyana : Conté selon la tradition orale
La légende raconte que Rama, grand roi de la dynastie solaire fit pénitence à Rishikesh après avoir tué Ravana. Son jeune frère, Lakshman aurait quant à lui traversé le Gange en utilisant uniquement une corde en jute. 
Aujourd’hui le lieu est devenu le spot privilégié des macaques pour manger en chipant la nourriture des touristes un peu naïfs comme moi. Un véritable péage comme dirait Manu.

Nous avons assisté à une scène d’anthologie quand tout une famille a traversé avec des glaces et des popcorns. Elle s’est faite littéralement assaillie par une horde de singe très gourmands. Etant donné que je me trouvais dans le tas mais sans nourriture cette foi-ci, je me suis également fait attaquée par un petit singe. Depuis, je fais moins la maligne.

Quand on y réfléchit c’est toujours un peu triste de voir des singes manger la pire nourriture qui soit, non? J’ai récemment lu qu’à Shimla, une autre ville du Nord de l’Inde, les singes sont particulièrement agressifs. Ils le sont non par parce qu’ils naissent de cette façon mais à cause des nombreux débordements alimentaires. 

Prendre un temps pour les observer vaut largement le détour. Je me suis tellement passionnée pour les singes que j’ai commencé à regarder des reportages sur youtube. Une vidéo en particulier m’a surprise. Dans certaines villes, les macaques volent des objets personnels aux humains pour ensuite échanger ce qui a une valeur pour nous (exemple téléphone portable, tong, chapeau) contre ce qui a une valeur pour eux (nourriture).

-Les langurs

Image du dieu-singe hanuman
Le dieu-singe Hanuman

Si tu as envie de rencontrer d’autres singes, beaucoup plus sociables, tu peux te rendre près du Bunk Stay hostel. Tu trouveras un groupe de langurs (aussi appelé semnopithèque entelle ou entelle) adorables.

Animaux sacrés en Inde, on considère que les langurs sont la représentation sur terre du dieu-singe Hanuman, dieu que l’on retrouve dans le Ramayana, épopée très importante de la culture hindou. Au premier abord assez craintifs, hésitants à venir vers nous (certains locaux les chassent souvent avec des cailloux pour les éloigner de leurs stands de nourriture), nous nous sommes finalement retrouvés à échanger avec eux à plusieurs reprises.  

Un langur joue avec Emmanuel 0 Rishikesh
Manu joue avec un Langur

Contrairement aux macaques il est très facile de rester avec eux et de leur donner des fruits ou des gâteaux en toute décontraction. Les langurs se révèlent même plutôt joueurs.

Ces rencontres sont une révélation pour nous. En ce qui me concerne, elles m’ouvrent une porte sur la culture Hindou. Grâce aux langurs et leur histoire je me suis intéressée au Dieu singe Hanuman et je lis actuellement le Ramayana. Je commence par conséquent à avoir beaucoup de repères culturels.

2. Yoga, Reiki, Méditation, ayurveda

Le spot de saut à RIshikesh
Les montages et le Gange

Si Rishikesh est relativement bien connue des occidentaux c’est certainement pour ses nombreux centres de formation de yoga. Le site yoga.in en recense 304 (ashram et école confondus).

Tu trouveras beaucoup d’offres de formation et de pratique dans la ville allant de quelques heures de pratiques à des centaines d’heures de formation pouvant te permettre d’enseigner à ton retour. Des volontaires proposent des cours de yoga dans les hôtels sur donation ce qui permet aux voyageurs de passage de pratiquer très facilement.

Tu pourras également te former au Reiki, méthode de soin énergétique japonaise ou bien t’entretenir uniquement avec un professionnel. Le rendez-vous pris par Manu lui a coûté 2000 roupies soit 25 euros. Ce qui a fait le plus grand bien à mon meilleur acolyte? Son entretien avec un médecin ayurvédique qui l’a conduit à un massage: le shirodara. « Shiro » signifie tête, “dhara » flux: un filet d’huile chaude est déversée au milieu de des deux sourcils pendant une heure ou moins afin de stimuler la glande pinéale. Le coût en Inde: 2500 roupies soit 31 euros.

3. Admirer le coucher de soleil sur les marches rouges 

Les marches rouges à Rishikesh
Les marches rouges – Rishikesh

Une activité adorée à reproduire à l’infini pour les amateurs de coucher de soleil:

Se poser le soir vers 17h30 sur les grandes marches rouges. Regarder le soleil se coucher sur le Gange, tremper les pieds dans la rivière sacrée. Contempler la vie, écouter les artistes venus jouer de la musique et regarder les personnes qui dansent. Rencontrer les très jeunes vendeurs d’offrandes, négocier avec eux une coupelle de fleurs et la déposer sur le Gange pleine de bonnes intentions.

Les offrandes et la pollution de l’eau –

Fleurs pour une offrande au Gange à Rishikesh
Offrande au Gange

Malheureusement, cet acte n’est pas le plus écologique qui soit. Recouvertes de pesticides et de produits chimiques les millions de fleurs jetées par an dans le Gange ont un impact négatif sur le fleuve et sur la population. Des millions d’habitants dépendent de l’eau de fleuve pour l’agriculture et différentes tâches courantes.

En 2008, l’association WWF classe le Gange parmi les dix fleuves les plus menacés par la pollution. 

Site internet Help us Green
Helpusgreen

Helpusgreen est une start up qui recycle ces fleurs qui polluent en encens ou compost. Entreprise sociale, elle emploie des femmes issues d’une caste inférieure. (elles nettoient souvent des égouts et des toilettes publiques à la main pour 15 centimes par jour…) Helpusgreen leur offre jusqu’à 2 euros. J’imagine la prise de confiance en elles , inestimable, en exerçant ce travail. 
Voici une vidéo réalisée mettant en exergue l’impact sur la vie de nombreuses femmes:

4. Cours de cuisine indienne avec une habitante de Rishikesh

J’ai râpé des choux fleurs pour la première fois de ma vie. Fait rassurant c’est la première fois de toutes les personnes qui cuisine avec elle. Je lui apprends à mon tour qu’en France nous avons différentes espèces de pommes de terre et que nous ne pouvons pas utiliser n’importe quelle sorte pour faire de la purée sous peine de se retrouver avec du chewing-gum. Surprise, elle me dit qu’ici elle n’a pas de choix.

J’ai énormément appris, non seulement sur la cuisine indienne du Nord mais également sur la vie à Rishikesh. A partir d’avril/mai la chaleur devient telle qu’il est difficile de s’alimenter correctement. Les fruits et légumes deviennent de moins bonne qualité et beaucoup de personnes tombent malades. Elle me dit rester enfermer chez elle à cause de la chaleur puis de la mousson. Je suis impressionnée par leur espace de vie minimal; une pièce de 14m2 pour toute la famille. Je recommande vivement de vivre ce moment avec un habitant afin d’avoir une autre vision de la ville.

5. Sauter dans le gange

Manu fait un salto arrière dans le gange à Rishikesh
Manu saute dans le Gange – Rishikesh

Si comme nous tu as la bonne idée de voyager en Inde en plein été et qu’il fait 40 degrés à l’ombre tu peux te rendre aux Neer Garh waterfall. Le prix? 30 roupies soit 38 centimes d’euros

On te conseille également un petit spot bien sympa pour se rafraichir. Peu après le restaurant Ganga View il y a un petit chemin à gauche pour descendre sur le dit spot. On y retrouve beaucoup de touristes occidentaux et indiens venus chiller au soleil, prendre un petit bain ou plonger.
Je me sens dans l’obligation de signaler que se baigner dans le gange n’est pas sans danger et que les courants sont vifs.

C’est un très bon endroit pour y faire des rencontres avec des voyageurs et admirer la cérémonie qui se déroule chaque soir de l’autre côté de la rive au coucher du soleil soit 18h00.

6. Ganga Aarti: “la cérémonie des lumières”

La même cérémonie se déroule également tous les soirs à la même heure et attire des miliers de touristes chaque année: Gangaa arti à Triveni Ghat. Le ganga arti, la « cérémonie des lumières », est un rituel Hindou dans lequel tu pourras écouter de sublimes chants spirituels et émerveiller des innombrables lumières présentes pour célébrer la gratitude envers la déesse Ganga
Une petite musique pour se mettre dans l’ambiance:

7. Ramana’s garden, un lieu à ne pas manquer à Rishikesh

Logo du Ramana's Garden à Rishikesh

Un café

Le quartier touristique est plutôt bruyant notamment à cause des nombreuses voitures et scooters qui circulent et klaxonnent sans cesse. Si c’est trop épuisant, il existe un endroit particulier à l’écart de ce tumulte: le Ramana’s garden café (uniquement ouvert d’octobre à avril). Leur jus d’hibiscus est à tomber et la nourriture de qualité: ils produisent eux-même leurs légumes ainsi qu’une partie des fruits. 

Une maison, une école

Le Ramana’s garden est un labyrinthe vert magique où tu verras beaucoup d’enfants se promener. En effet, avant d’être un café ce lieu est une avant tout une école pour certains, une maison pour d’autres. Les enfants hébergés ne sont pas obligatoirement orphelins, ils sont cependant en danger pour divers raisons (malnutrition, prostitution, travail, négligence, forcés à faire la manche dans la rue, etc). Ceux qui rejoignent l’école font quant à eux partis de familles locales qui n’ont pas les moyens de leur offrir une scolarité.

Une association

Cette association essaie de faire sa part en participant à construire autour des enfants qu’ils accueillent un environnement favorable à leur développement afin qu’ils puissent acquérir des connaissances pour leur avenir. Les enfants participent dans tous les aspects de leur environnement: ils cultivent ,cuisinent leur propre nourriture, il aident à construire leurs salles de classes et leurs espaces de vie. Je vous invite vivement à consulter leurs sites internet: sayyesnow et ramanas afin d’en savoir plus sur l’histoire de ce lieu et leurs actualités.

Manu et moi avons particulièrement apprécié la présence d’une jeune fille très drôle avec une très belle voix ainsi qu’une très belle personnalité qui n’hésitait pas à prendre dans ses bras les nouveaux venus que nous étions. Je me souviendrais toujours de sa phrase préférée « oh my gosh », merci à elle pour ce doux moment. 

Tous les profits du café reviennent à l’association. Les enfants viennent servir quelques petites heures par semaine ce qui leur permet à la fois d’acquérir des connaissances et de prendre confiance en eux.

S’engager

Si tu souhaites t’engager un peu plus les volontaires sont les bienvenus. Certains volontaires viennent pour du long terme, quelques semaines, quelques mois, tandis que d’autres viennent offrir leur temps pour quelques heures en organisant des cours de jonglage, de dessin, etc.
Tu peux également faire un don ou sponsoriser un enfant.

La situation des enfants en Inde est toujours préoccupante: selon le site internet de l’association  2 millions d’enfants meurent avant l’âge de 5 ans, 14% des indiens entre 5 et 14 ans sont exploités et parmi eux 32 000 décèdent chaque année.

Site officiel de l’association



Panier
Il n'y a pas d'articles dans le panier !
Sous-total
0,00
Total
0,00
Continuer les achats
0